Nancy

Place Stanislas
  • La région Lorraine : diversité des paysages allant des frontières germano-luxembourgeoises jusqu’aux massifs vosgiens : ski, sports de glisse, nuits endiablées. Nancy est une ville très étudiante, dynamique, avec de nombreux événements culturels (« Le livre sur la place », les 24h de Stan, la Saint-Nicolas…), les loyers sont intéressants, on est proche des Vosges pour faire du ski et de la randonnée, proximité de l’Allemagne, du Luxembourg et de la Belgique.
  • L’ambiance : excellente entre les internes de la spécialité, et des relations très sympathiques avec l’ensemble des équipes médicales et paramédicales.
  • Les stages : un grand nombre de terrains de stages en diabéto-endocrino au CHU et dans les périphéries. La présence d’un service de diabétologie, spécialisé notamment en nouvelles technologies, avec une unité d’assistance nutritionnelle dédiée à la prise en charge de cas lourds en transversalité avec l’oncologie, la gastro-entérologie, la psychiatrie entre autres ; et d’un service d’endocrinologie, avec des chambres plombées, ce qui permet une bonne formation en cancer thyroïdien notamment, avec un recrutement très intéressant en terme de cas d’endocrinologie. Egalement possibilité de réaliser des consultations/ HDJ de suivi nutritionnel de chirurgie bariatrique.

L’internat d’endocrinologie à Nancy :

  • 5 nouveaux internes par an depuis 2017 : il faut s’organiser et s’entendre entre nous pour les choix de stages, jusqu’à présent pas trop de soucis en étant conciliant. L’avantage de la région : beaucoup de terrains de stages d’endocrino-diabétologie proposés, Nancy est assez centrée sur la Lorraine donc les périph sont tous à environ 1h en voiture. L’ensemble de la spécialité est couvert : diabétologie, endocrinologie, nutrition obésité, chirurgie bariatrique et dénutrition. 
  • 2 stages obligatoires pour la formation :
  • CHU Nancy-Brabois service d’Endocrinologie du Professeur KLEIN
  • CHU Nancy-Brabois : service de Diabétologie, Maladies métaboliques et Nutrition du Professeur GUERCI.
  • 2 stages en périphérie obligatoires : plusieurs périphéries possibles réparties sur l’ensemble de la région (Metz, Thionville, Verdun…)
  • Possibilité de faire un master 1 et 2.
  • Le post-internat : au vu du nombre croissant d’internes, les postes de chefs de clinique sont très prisés.

La formation théorique :

  • Formation SIDES en ligne. 
  • Visioconférence 1 fois par mois avec les 5 facultés de l’inter-région Est : Strasbourg, Reims, Besançon, Dijon et Nancy.
  • JNDES (Journées Nationales de DES) : 2 jours de formation à Paris en janvier avec tous les internes de France. Facilité de participation par tous les internes : soutien et encouragement des chefs.
  • Divers congrès régionaux, ou nationaux sont proposés.
  • Au quotidien la formation théorique est un peu service-dépendant, mais très bonne dans l’ensemble, les seniors sont toujours disponibles.

Les terrains de stage en novembre 2018 :

 I. Stages ayant l’agrément pour le DES d’Endocrinologie, Diabétologie et Maladies Métaboliques :

1) CHU Nancy : 1 seul terrain de stage regroupant l’ensemble de la spécialité :

  1. Pr Marc KLEIN : Endocrinologie :
    1. Hospitalisation classique (20 lits), dont 5 chambres plombées
    2. Hôpital de jour/consultation
  2. Pr Bruno GUERCI : Diabétologie et Nutrition :
    1. Hospitalisation classique : 16 lits
    2. Unité d’Assistance Nutritionnelle : 12 lits
    3. Hôpital de jour / Consultation
    4. HDJ de chirurgie bariatrique
    5. 8 internes de spécialité et 2 de médecine générale

2) CHR Metz-Thionville :

Dr CREA: plutôt orienté diabétologie : 1 poste d’interne de spécialité par semestre à Thionville

3) Hôpitaux Privés de Metz

Dr DUSSELIER : plutôt orienté diabétologie et endocrinologie : 2 postes d’interne de spécialité par semestre + 1 interne de Médecine Générale

4) Bar-Le-Duc : 

Dr JAN : orientation diabétologie 1 interne de spécialité + 1 de médecine générale

Et d’autres, St Dié, Remiremont …

II. Hors spécialité souvent choisis par les internes d’endocrinologie (dans le cadre du « stage fléché » en phase d’approfondissement) :

  1. Médecine nucléaire : 1 poste fléché pour l’interne d’endocrinologie : orienté échographie + scintigraphie thyroïdienne, IRAthérapie
  2. Néphrologie : au CHU (dialyse/hospit) et dans les hôpitaux périphériques.
  3. Endocrinologie pédiatrique : consultation et avis interservices (orientation endocrinologie et diabétologie)
  4. Mais TOUS les stages hors filières sont envisageables, on peut citer ceux déjà réalisés : Hématologie, HGE, gynécologie, maladies infectieuses, cardiologie…

Et bien sûr des inter-CHU réalisés par les internes qui le souhaitent.

Référent ANIDEN local : Xx Xx

Contact du référent : xx@gmail.com

Coordinateur du DES : Pr Marc KLEIN

Mail du coordinateur local : m.klein@chu-nancy.fr

Dijon

Dernière mise à jour : 2015

Google images
Google images

Pourquoi l’endocrinologie à Dijon ?

Parce que vous aurez des co-internes au top !
Plus sérieusement :

  • Pour sa situation : Dijon est à la frontière entre le nord et le sud, à 1h30 en TGV de Paris et à 2h de Lyon, très pratique pour assister aux congrès ou aux cours de DIU, mais aussi pratique pour rejoindre les principaux aéroports nationaux. Dijon est aussi située à côté de l’A6, pratique également pour partir dans le sud l’été !
  • Pour les amateurs de ski, Dijon n’est pas très loin des pistes !
  • Pour sa gastronomie : la ville est au cœur du vignoble bourguignon et compte beaucoup de bonnes tables, que ce soit à Dijon ou dans les environs.

Pour sa taille « humaine » : Dijon est une ville étudiante, ni trop grande, ni trop petite, dans laquelle on peut se déplacer facilement, notamment grâce au tramway développé récemment.

Cours de DES avec l’inter-région : journées inter-régionales de DES 1 fois par semestre (le lieu tourne à chaque fois entre les 5 villes de l’inter-région) + visioconférences avec présentations par 2 internes tous les mois.
Journées nationales du DES : deux jours en janvier à Paris avec l’ensemble des internes d’endocrinologie de France.
Cours mis en place dans le service faits par les assistants/chefs de clinique/PH : 1 fois par semaine.
Staff hebdomadaire du service : présentation de certains dossiers par les internes et les chefs.
RCP thyroïde 3 semaines/4 juste avant le staff de service, RCP neurochir 1 fois par mois.
Possibilité de faire des DU/DIU.

Les terrains de stage possibles : 

  1. CHU Dijon : Service d’endocrinologie, diabétologie, maladies métaboliques ; chef de service : Pr B. Vergès
    1. Un service d’hospitalisation complète :  26 lits répartis en 2 secteurs avec 1 à 2 interne(s) et généralement 2 chefs par secteur, beaucoup de diabétologie (type 1, 2 ou autres), plaies de pied diabétique, hospitalisations pour bilan hypophysaire ou surrénalien.
    2. Un service d’hospitalisation de jour : 1 à 2 internes, bilan de diabète, bilan d’obésité (pré chirurgie bariatrique ou non), bilans hypophysaires/surrénaliens/gynécologie endocrinienne/hirsutisme… Consultations de diabète gestationnel l’après-midi, consultations de pieds diabétiques 2 après-midi par semaine.
    3. Un service d’hospitalisation de semaine : 1 interne, service qui ouvre le lundi matin et ferme le vendredi après-midi, pour bilan/rééquilibre de diabète, quelques tests endocrino. Partie plutôt « cool » du service avec possibilité d’aller donner des avis dans les services de cardiologie, USIC et chirurgie vasculaire 2 après-midi par semaine. 
    4. Un secteur de recherche clinique avec 1 ingénieur de recherche clinique et 2 infirmier(e)s, attaché à l’unité INSERM basée à la faculté de médecine, plusieurs protocoles en cours dans le service.
  2. Centre de Lutte Contre le Cancer Georges François Leclerc : 
    1. Service de médecine nucléaire ; chef de service : Pr F. Brunotte.
  3. Autres services de périphérie :
    1. Centre hospitalier de Chalon sur Saône : service d’endocrinologie ; chef de service : Dr S. Merabet.

Référent ANIDEN local : Xx Xx

Contact du référent : xx@gmail.com

Coordinateur du DES : Xx Xx

Mail du coordinateur local : xx@gmail.com

Strasbourg

Strasbourg (Wikipédia)

Dernière mise à jour : mars 2022

Riche de 2000 ans d’Histoire, Strasbourg présente des facettes toutes plus attractives les unes que les autres : façades médiévales à colombages, hôtels particuliers du 18ème siècle, l’impressionnante cathédrale et le charme de la Petite France, quartier historique que l’on visite au rythme des écluses et des escales dans les traditionnelles “Winstubs”, architecture contemporaine… “Strasbourg – Grande île” est inscrite au Patrimoine mondial de l’Unesco depuis 1988. D’ailleurs le guide de voyage Lonely Planet fait figurer l’Alsace en première place du Top 10 des dix régions mondiales à visiter.

Mais Strasbourg c’est aussi une population jeune (32% des alsaciens ont moins de 25 ans) et une université d’excellence qui accueille plus de 43 000 étudiants sans oublier 3 prix Nobels : Martin Karplus (Chimie 2013), Jules Hoffmann (Médecine 2011) et Jean-Maire Lehn (Chimie 1987).

Comme partout en France, 8 semestres dont une périph. Actuellement 2-3 internes par promo avec possibilité d’assistanat plus nombreuses que de clinicat.

Formation théorique :

  • Visioconférence tous les mois avec l’inter-région avec présentation de trois articles de référence récents par des internes.
  • Journées du DES, deux jours par semestre dans l’inter-région. De plus en plus de sessions interactives sur des cas cliniques présentés par les professeurs.
  • JNDES à Paris une fois par an.
  • Soutien à la formation scientifique avec possibilité de M2. Différents laboratoires impliqués localement dont plus particulièrement : EA 7293 Stress vasculaire et tissulaire en transplantation, orienté diabéto-greffe d’îlots pancréatiques (Pr Laurence KESSLER) ; Institut de génétique et de biologie moléculaire et cellulaire (IGBMC) ; Centre Européen d’Etudes sur le Diabète

Formation pratique :

Au CHU, deux services ont l’agrément pour l’endocrinologie :
Service d’EDMM des hospices civils, orienté diabétologie avec importante pratique des pompes externes, pompes implantables, greffes d’îlots pancréatiques
Médecine Interne, endocrinologie et nutrition à l’hôpital de Hautepierre (proche banlieue) plutôt orienté tumeurs endocrines, endocrinologie (Pr GOICHOT) et nutrition (Pr PRADIGNAC).

Hors DES d’endocrinologie mais concernant la spécialité :
HDJ de pédiatrie : diabétologie et endocrinologie pédiatrique
Laboratoire de biologie de la reproduction au Centre Médico Chirurgical de Schiltigheim (proche banlieue)

Stages d’intérêt possibles CHU/Hors CHU :
Médecine nucléaire à l’ICANS (Institut de cancérologie Strasbourg Europe) spécialisé en thyroïdologie avec référent en oncologie thyroïdienne et radiothérapie métabolique I131.
Médecine interne à Strasbourg, Haguenau, Colmar, Sélestat, Mulhouse. Stage possible mais peu fréquent.
Néphrologie à Strasbourg, Colmar, Mulhouse.

Référent ANIDEN local : HERFELD Grégoire, STAHL Ninon

Contact du référent : Greg.herfeld@hotmail.fr ; stahlninon@gmail.com

Coordinateur du DES : Pr Nathalie JEANDIDIER

Mail du coordinateur local : Nathalie.jeandidier@chru-strasbourg.fr

Strasbourg, medieval bridge Ponts Couverts and Cathedral, view from Barrage Vauban. Alsace, France.