Bordeaux

Dernière mise à jour : 2018

Bordeaux et sa région : ville attractive en développement, je vous laisse taper Bordeaux dans google images… Région riche et vaste, climat clément.

Ambiance/accueil/organisations entre internes : WEI (organisé par l’AIHB), repas d’accueil des nouveaux la veille de vos premiers choix, soirées et autres moments improvisées, groupe Facebook et Whats’app, mailing list d’informations

Logements :
Pas d’internat à Libourne, à Dax et Le Bouscat
Internat avec peu de places au CHU et à Pau
Davantage de places à Mont de Marsan, Agen et Bayonne (internat de Périgueux récemment fermé pour une durée indéterminée)

Terrains de stage (sous réserve adéquation lors de chaque choix de stage) :

  • CHU (Haut Lévèque USN, Saint André et Pellegrin) :
    A1/C2 surcharge pondérale diabétologie 1semaine/4 (hospitalisation de semaine et de jour)
    A2 diabétologie (hospitalisation traditionnelle)
    A3/C2 endocrinologie (hospitalisation traditionnelle, de semaine et de jour)
  • Saint André diabétologie – thyroïde (équipe mobile (avis), consultations, HdJ, et hospitalisation conventionnelle)
    Hôpital des enfants, Endocrinologie pédiatrique / Hors filière pédiatrie accessible pour environ un interne sur 2 (consultations et hospitalisations, HdJ ++)
    Périphéries (diabéto > endocrino, possibilités de consultations le plus souvent) : Périgueux, Libourne, Agen, Pau, Bayonne, Mont de Marsan, (Dax, hôpital suburbain du Bouscat)

Maquette : L’ARS sera vigilante à ce que nous réalisions au moins 2 stages en endocrinologie en périphéries. Il est coutume de faire 4 stages en endocrinologie au CHU.

Post-internat (postes en novembre 2018) :
CCA : A1 1 poste, A2 1 poste, A3 2 postes
Assistant partagé CHU – périphérie : Agen (1 poste)
Assistant spécialiste (périphérie exclusif) : Pau 1 poste, Saint André 1 poste
Le nombre de postes de CCA ne devrait pas évoluer mais une création de poste d’assistant partagé ou spécialiste est facilitée par l’ARS (dans des zones le plus souvent médicalement peu attractive). Il peut donc y avoir des post internats pour tout le monde.

Modalités d’exercices post post internat :
Libérale : demande forte dans la région, un peu moins sur Bordeaux
Salariés hors CHU : demande importante dans la région, un peu moins sur Bordeaux
CHU : compliqué sans thèse de science même si très variable et peu prévisible

Formations théoriques officielles :
Inter régions 2/an (vendredi et samedi matin)
JNDES 1/an (séminaire de 2 jours à Paris)
Après-midi formations via topos d’internes quasi mensuelle
Soirées obésités 4/an environ

Formations théoriques au CHU à haut lévèque : staff et biblio quasi hebdomadaires

Formations théoriques officieuses :
Soirées labo globalement mensuel
Journée ou soirée du collège d’endocrinologie du sud-ouest 3 à 4/an

Référent ANIDEN local : Louise BAYNAT

Contact du référent : referent.endoc.bordeaux@gmail.com

Nice

Dernière mise à jour : 2018

Pourquoi choisir Nice ? 
Son climat bien sûr ! Soleil et ciel bleu assurés toute l’année (ou presque !!)… 
La vue mer depuis le CHU.
Sa situation idéale entre mer et montagne : sports nautiques, ski, randonnées, canyoning, via ferrata, proximité avec le Parc du Mercantour et les Alpes, il y en a pour tous les goûts. 
Son aéroport, le troisième de France : la France et le monde à portée de main ! Son régime méditerranéen qui protégera vos artères (en théorie…) : socca, pissaladière, petits farcis, beignets de fleurs de courgette…
Pourquoi choisir Nice ? 
Son climat bien sûr ! Soleil et ciel bleu assurés toute l’année (ou presque !!)… 
La vue mer depuis le CHU.
Sa situation idéale entre mer et montagne : sports nautiques, ski, randonnées, canyoning, via ferrata, proximité avec le Parc du Mercantour et les Alpes, il y en a pour tous les goûts. 
Son aéroport, le troisième de France : la France et le monde à portée de main ! Son régime méditerranéen qui protégera vos artères (en théorie…) : socca, pissaladière, petits farcis, beignets de fleurs de courgette…

Les internes : Habituellement il y a une nouvelle recrue chaque année d’où une promo de 4 internes. Ce petit effectif permet une proximité et une bonne cohésion entre les internes, et présente surtout le gros avantage de diminuer fortement la concurrence pour le post-internat. Il y a à l’heure actuelle deux postes de chefs de clinique en endocrinologie au CHU. 1 poste d’assistant a récemment été ouvert en plus. De façon exceptionnelle, deux postes d’interne ont été ouverts à Nice pour la rentrée 2015. 

Les services : 

CHU ARCHET 2 : Service d’endocrinologie, diabétologie, reproduction – Chef de service : Pr J.L Sadoul et Pr N. Chevalier 
Un secteur d’hospitalisation conventionnelle (responsable d’unité : Pr N. Chevalier), 26 lits, orienté endocrinologie (soins aigus et bilans programmés), diabétologie (type 1, type 2, mise sous pompe à insuline, grossesse), prise en charge des pieds diabétiques ; habituellement 2 à 3 internes sur ce secteur.
Un secteur d’HDJ (responsable d’unité : Dr S. Hiéronimus) orienté endocrinologie, diabétologie (y compris diabète gestationnel), gynécologie endocrinienne, transition avec la pédiatrie ; 1 interne sur ce secteur
Un secteur de soins externes (responsable d’unité : Pr JL. Sadoul) regroupant consultations thématisées et diverses plateformes techniques (échographie/doppler, cytoponctions, monitorage de l’ovulation, ostéodensitomérie). C’est comme de la consultation « améliorée » avec bilans sanguins, echographie etc… Globalement mêmes pathologies qu’en hôpital de jour. ; 1 interne sur ce secteur
Un secteur d’éducation thérapeutique (responsable d’unité : Pr N. Chevalier dont l’intervention est transversale, à la fois en ambulatoire et en hospitalisation, avec 4 programmes labélisés ARS (Diabète, Insulinothérapie fonctionnelle, Diabète gestationnel, Obésité) 
Un secteur de recherche clinique (responsable d’unité : Pr N. Chevalier centralisant plusieurs protocoles industriels et institutionnels, ayant un lien particulier avec l’endocrinologie et les perturbateurs endocriniens 

Services de périphérie n’ayant pas l’agrément d’endocrinologie et donc validant comme stage libre : 
• HÔPITAL DE CANNES : service de rhumatologie, diabétologie 
• CENTRE HOSPITALIER INTER COMMUNAL DE FREJUS, SAINT RAPHAËL : service de médecine interne, diabétologie, rhumatologie 

La formation théorique : 
Cours de DES : un mercredi après-midi par mois, en visioconférence avec Marseille et Montpellier – participation régulière des internes dans la préparation et les présentations. Cette organisation est en cours de changement, nous sommes en train de réunir plusieurs jours par an répartis sur les 3 sites.
Journées nationales du DES : deux jours en janvier à Paris avec l’ensemble des internes d’endocrinologie de France 
Staff hebdomadaire du service (présentation des internes avec recherche bibliographique), RCP mensuelle (en alternance : hypophyse, thyroïde/parathyroïde, endocrinologie pédiatrique), RCP chirurgie bariatrique, staff RENATEN (tumeurs neuro-endocrines) 
Au niveau local : journées du CERON (Centre d’étude et de recherche sur l’obésité de Nice côte d’azur), séminaire niçois d’endocrinologie, diabétologie et reproduction, réunions mensuelles de l’EDEN (association des endocrinologues et diabétologues de l’école niçoise) 
Au niveau national : Diplômes universitaire et inter universitaire, congrès nationaux, rencontres organisées par les laboratoires pharmaceutiques (Réunion nationale des internes en octobre tous les ans)

FST disponibles en endocrinologie : Cancérologie ; Médecine et biologie de la reproduction – andrologie ; Pharmacologie médicale

Référent ANIDEN local : Pauline Melgrani

Contact du référent : paulinamelgrani@gmail.com

Coordinateur du DES : Pr Nicolas Chevalier

Liens utiles : 
Faculté de médecine de Nice : http://portail.unice.fr/medecine/ 
Internat de Nice : http://internatdenice.fr/ 
CHU de Nice : http://www.chu-nice.fr/